Galerie PF Garcier / ARTISTE / Michel THOMPSON

Thompson débute dans un style personel de déformation des formes. Aimé Maeght repère son travail et l'expose avec Matisse, Braque... en 1946.

Dès 1949, Michel Thompson décide de se concentrer sur l'art figuratif, laissant l'abstraction à son ami Paul Rebeyrolle.

A compter de la moitié des années 50, le trait domine sur la couleur. Les groupes sont perçus dans un hiératisme à peine coloré ou d'une couleur estompée.

Dès la fin des années 80, il réduit la réalité à des géométries rectilignes, aussi bien pour des sites urbains que pour des figures. Elles s'emboitent l'un l'autre, ou se superposent dans une tonalité de fond bronze, et comme ces géométries se recoupent, elles donnent lieu à des à-plats plus petits dont il colorie certains d'une palette économe, de telle manière que de menues parties pallient un ensemble achromatique.

Artist Profile