YourArtarrowLightRightGray

Œuvres

arrowLightRightGray

Peinture

arrowLightRightGray

Presque un porc à Levallois-Perret

like

Ajouter aux favoris

Presque un porc à Levallois-Perret

Édition unique
Peinture, 2019
180 H x 160 L x 3 P cm
4.500 €Achat via YourArt

Les garanties YourArt pour cette œuvre

home guarantees

Essai gratuit de l'oeuvre chez soi

return guarantees

Remboursement sous 14 jours

secure guarantees

Achat sécurisé par carte bancaire et virement

cover guarantees

Couverture garantie en cas de dégats ou perte lors du transport

Pour toute question concernant l’œuvre, n’hésitez pas à contacter son auteur. Vous avez la possibilité de conclure la vente de gré à gré, en dehors de YourArt. Si vous passez par YourArt pour la transaction, vous bénéficierez de nos garanties.

Le tarif de livraison sera établi à l’étape suivante en fonction de votre adresse et du transporteur que vous choisissez. Pour obtenir une estimation, veuillez saisir votre adresse :
arrowESTIMER LES FRAIS DE LIVRAISON

L'œuvre

Genre
Figuratif
Thème
Société, Domestique, Fantastique
Matériau
Acrylique
Poids
10 kgs

L'artiste Camille BEAUPLAN

Une salle d’attente agrémentée d’une affiche de Rothko, un cochon terrifiant placé dans un manège pour enfants, des tasses décorées de suggestifs paysages bretons, des salles d’exposition vides... les peintures de Camille Beauplan s’inspirent de détails quotidiens, empruntés à l’espace public et observés lors de déambulations urbaines ou de situations anodines. Son univers esthétique se déploie à la lisière de l’hyperréalisme et d’une composition libérée qui se réapproprie la perception d’une imagerie dissonante, révélant un monde aux valeurs décalées, grinçantes et séduisantes à la fois.

slider arrow left
le confort 2
le confort 2
5.200 €
GROSSE SIESTE
GROSSE SIESTE
4.500 €
UNE PLACE AU SOLEIL
UNE PLACE AU SOLEIL
3.200 €
La nouvelle Balancoire du square marmottan
La nouvelle Balancoire du square marmottan
4.500 €
Bienvenue à Arago
Bienvenue à Arago
1.800 €
slider arrow right
history

EXPLORER, AUTOUR DE CETTE ŒUVRE