YourArtarrowLightRightGray

Œuvres

arrowLightRightGray

Photographie

arrowLightRightGray

Panique à Shishkin Hostel !

like

Ajouter aux favoris

Panique à Shishkin Hostel !

Édition limitée
Photographie, 2021
1 H x 1 L cm
2.000 €Achat via YourArt
YourArt's choice

Les garanties YourArt pour cette œuvre

home guarantees

Essai gratuit de l'oeuvre chez soi

return guarantees

Remboursement sous 14 jours

secure guarantees

Achat sécurisé par carte bancaire et virement

cover guarantees

Couverture garantie en cas de dégats ou perte lors du transport

Pour toute question concernant l’œuvre, n’hésitez pas à contacter son auteur. Vous avez la possibilité de conclure la vente de gré à gré, en dehors de YourArt. Si vous passez par YourArt pour la transaction, vous bénéficierez de nos garanties.

Le tarif de livraison sera établi à l’étape suivante en fonction de votre adresse et du transporteur que vous choisissez. Pour obtenir une estimation, veuillez saisir votre adresse :
arrowESTIMER LES FRAIS DE LIVRAISON

L'œuvre

Vidéo, Animation 3D, 02'06 // J’ai trop bu de Monster Energy. Mes mains tremblent, je n’arrive plus à me concentrer, je me sens anxieux. Voici l’image de ce que je ressens, les cannettes tombent et tremblent dans mon corps. La vieille chambre me fait penser à mon voyage à Cracovie, lorsque j’avais passé 4 jours au lit au Shishkin Hostel, malade, j’avais à peine la force de me lever. // Visionnable dans la section vidéo de mon profil.

Genre
Numérique
Thème
Pop Culture, Société, Temps
Matériau
Autre
Poids
1 kgs

L'artiste Nathan GHALI

Né en 1998, vit et travaille à Paris.

slider arrow left
Peut-on se comprendre en parlant ?
Peut-on se comprendre en parlant ?
5.000 €
Qui dorment paisiblement - Coline
Qui dorment paisiblement - Coline
1.000 €
Rien ni personne ne me manque
Rien ni personne ne me manque
2.000 €
Qui dorment paisiblement : Anne-Hélène
Qui dorment paisiblement : Anne-Hélène
1.000 €
Qui dorment paisiblement : Sandra
Qui dorment paisiblement : Sandra
1.000 €
slider arrow right
history

EXPLORER, AUTOUR DE CETTE ŒUVRE