ARTIST / Nathalie ALARY
Nathalie ALARY

" Je crois qu'une grande part de l'art qui veut commencer par réaliser une déclaration échoue dans sa tentative, parce que les méthodes utilisées sont trop schématiques ou bien trop superficielles.

Je crois qu'on attend de la peinture un sens de la vie. La suggestion, ou déclaration finale n'a pas à être une déclaration délibérée, mais plutôt une déclaration d'impuissance. Elle doit être davantage ce qu'on ne peut éviter de dire, et non pas ce qu on avait I'intention de dire."

( Jasper Johns. Interview BBC, 1965).

En vérité, ces quelques lignes synthétisent tout ce qui ressort de ma propre pratique de la peinture. Et, j'avoue me rendre à l'évidence que ce que je "ne peux éviter de dire" est proprement ce qui me dépasse. C'est bien en cela que je finis par reconnaitre la véritable intention de peindre.

C'est en acceptant la présence de cette évidence, et par la, tout I'inconfort qu elle me provoque, que je sens se manifester la tension qui provoque l'acte de peindre. Ainsi, très loin de ce que je voulais dire, ou croyais devoir dire, je me retrouve devant quelque chose de plus silencieux, de plus simple et de plus désarmant. "Quelque chose (...) qui nous fait face, mais qui n'a pas de nom(...), et qui semble ne pas exister; quelque chose de si terriblement obscur qu il ne peut servir de point de référence, mais qui est pourtant là, indéniablement présent. " ( Don Juan ). Alors, ce que je tenais à dire s’évapore, et tout ce qui était déjà prévu est réduit à l'impuissance !

Artiste peintre depuis le début début des années 90, formée à l'atelier d'une peintre, je persiste dans la pratique d'une peinture figurative exécutée selon la technique du glacis.

Artist Profile