ARTIST / Eric HUBERT
Img Atelier
Eric HUBERT

Peindre en oubliant ses références, ses conventions, ses manies.

Repousser doucement ses barrières, accepter son inconscient, même si celui-ci est aussi fait d'obsessions.

Se laisser guider par le processus de la peinture, sans algorithme, et pouvoir suivre un chemin non balisé.

Je souhaite travailler avec les éléments plastiques les plus simples, ils sont pour moi les plus essentiels.

Je tente d'évoluer sur cette ligne de crête où j'utilise matières, formes, couleurs, etc. pour ce qu'elles sont, tout en voulant aller au delà des apparences : C'est s'accrocher à la surface pour malgré tout la dépasser.

Il est difficile de parler de thématique dans mon travail. Ce processus amène à sonder les eaux profondes, à l'aveugle, où seuls les sens les plus instinctifs sont utiles.

La géométrie tient encore une place importante, par son côté stable, elle ancre les éléments dans un espace balisé.

Un assouplissement des lignes est apparu, doucement. La matière organique a commencé son travail chimique de transformation.

Tous ces composants, quelque part, façonnent un paysage (mental), l'idée du paysage, son essence.

Cette matière vivante évolue sur la surface plane du châssis, d'un plan large, j'en arrive à une vision macro qui révèle les liaisons intimes des éléments.

C'est décortiquer, faire des coupes, pour mieux entrevoir les strates, c'est aller plus en amont du temps géologique de la peinture, pour risquer la fusion, la dissolution complète de la matière.

La couleur tient une place privilégiée. Loin d'une quelconque symbolique, je tente d'établir des connexions avec l'inconscient, naviguer entre instinct et réflexion.

Mes phases de travail naviguent entre ces deux extrêmes.

Artist Profile